10624784_755932947808534_1904483420020525230_n.jpg

58901.jpg

11760157_865877956814032_9133410958997409692_n.jpg

3416_1.jpg

10891821_764455346956294_6197341926767249212_n.jpg


10653369_708976535837509_2940693588145949389_n.jpg



1902982_709954322406397_207075805810606335_n.jpg

12802736_989445184457308_6438456853354184803_n.jpg

9376_1.jpg


pic_0005041.jpg

Header1.jpg
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
13 Abonnés
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Santé - Maladie parasitaire

Maladie parasitaire de la peau du cheval Si les chevaux sont classiquement infestés par les parasites internes, ils sont également fréquemment touchés par les parasites externes.

Ces parasites de nature variée tels que les insectes, champignons ou bactéries (staphylocoque doré) présentent des symptômes qui peuvent se ressembler rendant leur diagnostic délicat. Leurs conséquences sont rarement dangereuses pour l'individu infesté, cependant l'inconfort qu'ils provoquent ainsi que les répercussions sur la santé se soldent par une baisse d'exploitation.

Si le traitement médical dépend principalement du diagnostic qui est donc posé au moment d'une infestation, la prévention par contre est dirigée vers un éventail de parasites différents pour lequel une approche adéquate nécessite une stratégie basée sur la connaissance du mode de vie et de transmission de ces parasites.

La gale qui est due a un insecte microscopique ou acarien qui se nourrit de la couche superficielle de la peau. Les femelles vont pondre des oeufs quelles vont déposer après avoir creusé dans la peau. Il en résulte une inflammation et des démangeaisons chroniques avec apparition de croûtes, tout en spoliant l'organisme de ses vitamines, oligo-éléments et protéines nécessaires au métabolisme normal du cheval. Les lésions non traitées ne guérissent jamais et peuvent envahir presque toute la surface de la peau. Dans ce cas elle peut être fatale au cheval. La gale se transmet plus facilement lors de conditions de vie difficiles et sur des chevaux affaiblis. Pour cette raison la gale est aujourd'hui très faiblement rencontrée alors qu'elle provoquait de lourdes pertes économiques par le passé notamment dans les effectifs militaires avant la motorisation. La gale était alors qualifiée de maladie "de guerre et de misère".

La teigne par opposition est très fréquente et extrêmement contagieuse. De très fortes démangeaisons peuvent surgir dans tout le corps. L'agent est un champignon microscopique qui se développe essentiellement lors d'attroupement de chevaux que se soit au prés mais surtout dans le confinement d'une écurie tel qu'on le voit en début de saison de polo. La contagion est facilitée par le matériel de pansage commun ou par les cuirs et tapis de selle. Le parasite se nourrit du poil et colonise ensuite les follicules de la peau créant une inflammation cutanée très prurigineuse. Le diagnostic est relativement facile car apparaissent des plaques de peau totalement glabre en forme de pièce de monnaie. Ces plages s'étendent rapidement et confluent pour former des plaques entières qui ensuite s'infecte. Le cheval dés le début est inutilisable mais le traitement procure un soulagement rapide. La repousse du poil est par contre plus tardive.

D'autres parasites de la peau peuvent provenir de la migration ou cheminement de parasites internes de l'intestin ou d'un autre organe interne vers la peau. Il s'agit d'une certaine variété de strongles dont les larves ou embryons vont se déplacer à travers l'organisme jusqu'à la peau ou elles vont créer une réaction inflammatoire locale ressemblant à des phlegmons. La transmission se fait souvent par ingestions des oeufs de vers rejetés dans les crottins insuffisamment ou mal vermifuges. Dans ces cas les symptômes apparaissent sur certain individus et pas sur d'autres et bien après la contamination orale, rendant la cause moins évidente à déterminer par les usagers.

Dans un registre semblable on retrouve ce qu'on appelle communément le varron qui est une lésion cutanée due à la migration sous la peau de larves de grosses mouches appelées hypodermes fréquemment présentes sur les bovins ou encore les cervidés en lisière des bois. Ces mouches se retrouvent parfois accidentellement chez les chevaux et peuvent y proliférer lors d'attroupements importants. Les larves ne s'expriment pas toujours mais lors de conditions favorisantes elles apparaîtront au printemps de manière disparate voir récidivante chez certains individus sous la forme d'abcès sous cutanés. Ces abcès sont dus à la sortie des larves enkystées longtemps sous la peau et qui décident de sortir à l'air libre en la perforant laissant des trous minuscules et caractéristique au niveau du garrot et du dos. La lésions est extrêmement douloureuse mais ne démange pas. Certain cas apparaissent dans les jours qui suivent une vermification (réaction anaphylactique). La relation de cause à effet n'est pas prouvé mais la coïncidence est fréquente. Le cycle de vie de ce parasite est d'un an. La mouche pond l'année précédente à la belle saison et les larves produisent les lésions au printemps de l'année qui suit. La prévention de ce mal est rendue difficile en raison de la fréquence des passages au prés des chevaux de polo et la difficulté d'éloigner l'insecte volant responsable. Les prés équipés d'un abris spacieux procurant de l'ombre pour tous les chevaux présents contribue à diminuer l'infestation. Les nodules cutanés cicatrisent spontanément en quelques semaines mais rendent les montures inexploitables. Un traitement antiparasitaire spécifique administré par voie orale associé à un traitement par antibiotique accélère la guérison.

L'infestation la plus à craindre reste celles des tiques dont une certaine variété peut transmettre une maladie fort préjudiciable et sournoise appelée piroplasmose ou babéliose. Cette pathologie s'exprime par une anémie sévère chez le cheval. Le cycle de transmission est celui ci: une tique présente dans les herbes hautes va rencontrer un cheval déjà contaminé et va le piquer pour se nourrir de son sang contenant le parasite sanguin. La taille de la tique est généralement inférieure à un centimètre donc difficilement identifiable. La tique absorbe l'agent microscopique présent chez le cheval porteur chronique de ce parasite sanguin et le transmettra lors de son passage éventuel sur un autre cheval. La durée d'incubation étant de trois semaines et sachant que le sujet malade va guérir grâce à un traitement spécifique tout en restant contaminé à la manière de certain virus, on comprend que le sujet est préoccupant dans le polo ou les sujets circulent fréquemment d'un effectif à l'autre soit à l'occasion des tournois ou lors de cessions. Il faut préciser qu'une tique devient dangereuse uniquement après avoir été en contact avec un cheval préalablement infecté. Un test existe pour la détection des chevaux porteurs ce qui permet de prendre certaines précautions qui consistent à éloigner les tiques de l'effectif lors de stabulation par l'application d'un spray commercialisé pour les carnivores ou par la mise à l'écart du sujet contaminant lorsque l'effectif est au prés où une protection contre les tiques est illusoire.

Les moustiques provoquent un inconfort certain notamment chez les chevaux "oubliés" au prés. Des réactions allergiques très violentes peuvent être observées chez quelques individus. Les conséquences peuvent être une baisse d'appétit, un abattement et un épuisement lors des courses de chaleurs au cours desquelles le sujet cherche désespérément à ce soustraire aux piqûres. L 'aménagement d'abris ainsi que la vidange régulière des crottins permet de limiter la prolifération des moustiques. L'utilisation de sprays présents dans le commerce permet une certaine protection à condition de répéter l'opération deux fois par jour.

Les moustiques peuvent transmettre une maladie devenue très rare en Europe grâce à une politique sanitaire radicale qui a été mise en oeuvre il y à déjà plusieurs décennies. Cette maladie virale inguérissable voire mortelles à moyenne échéance présente une épidémiologie semblable à celle de la piroplasmose. La transmission se fait d'un cheval porteur apparent ou inapparent vers un autre individu. Il s'agit de l'anémie infectieuse des équidés qui - comme son nom l'indique - provoque une anémie. A la différence de la piroplasmose transmise par les tiques, l'anémie cause des dégâts dans les organes internes provoquant une perte d'exploitation définitive.

Contre ces deux maladies du sang et dans le but de ne pas propager son développement, il convient bien évidemment de ne pas se servir deux fois d'une même seringue pour soigner des chevaux...

 


Date de création : 26/05/2010 @ 17:59
Dernière modification : 26/05/2010 @ 17:59
Catégorie : Santé
Page lue 8739 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Bienvenue chez Veji , Voker E Julich un cavalier a votre service
TVA756203387 mail eddy.julich@skynet.be
FB VEJI SPORT SELLERIE
du mardi au vendredi de 10 a 12 et de 14 a 18 H
samedi de 10 a 17 h


13247847_1044371392298020_2334171203462328540_o.jpg

20507172_1446159138785908_5838427906043344251_o.jpg

20451770_1446159332119222_1872643711834233661_o.jpg
cliquez sur les photos

21731414_1488001157935039_3914232601552396697_o.jpg


10494639_707078836027279_3413333926763067677_n.jpg




58941.jpg1504055_764454786956350_8200870578628778613_n.jpg10891692_764454583623037_5594542076360535985_n.jpg
  
 

casques-equit-m_air.jpgcasques-equit-m-air-microfibre-cristal.jpg11152679_834377683297393_393445454959502332_n.jpg

 Catalogues:

 mountain.jpg        img_top.jpg  wintec.jpg scapa2010.jpg  effol.jpgindra.jpg04.gifbates.gifpessoa.jpgnl.gif
              
              

       waldhausen.jpg  lamicell.jpg BR.jpg  pic_0005041.jpgg2-anglefront-web.jpg dion.jpg Header1.jpg   logo_HKM.jpg ekia.jpg  logo_hw.gif

 

 v_1810.jpgv_1822.jpg0_637---131_077_175_300x300.jpg0_611---118_611_044_900x600.jpg



                            

 

1936271_1041077605960732_6261587331010906121_n.jpg19.jpg191.jpg192.jpg






 


Articles

Fermer Calendriers Concours

Fermer Santé

Calendrier
^ Haut ^